Nous sommes fiers de vous présenter … SSLD Jean Noël Didrich

Jean Noël Didrich

Nous sommes fiers de vous présenter … SSLD Jean Noël Didrich

A débuté chez OVB : janvier 2018

Actif dans les pays suivants : Belgique/Luxembourg/France/Espagne

Pourquoi êtes-vous venu chez OVB ?

Nous ne connaissions pas OVB ou à peine. Je travaillais dans le secteur financier en Belgique depuis 31 ans et j’avais occupé une position équivalente à celle d’un directeur de pays chez OVB pendant 21 ans. La liquidation de cette compagnie d’assurance a facilité le contact avec OVB. La tâche consistait à développer OVB Belgique dans un pays où OVB n’avait jamais été active auparavant. Nous avons entamé cette extraordinaire aventure avec plus de 250 personnes et je suis toujours fasciné par l’activité d’OVB. J’étais habitué à ce que chaque solution s’accompagne d’un nouveau problème jusqu’à ce que je rencontre OVB, où la direction cherchait – et trouvait – une solution à chaque problème.

Mon équipe a immédiatement rejoint cet esprit d’entreprise de manière très motivée. La relation de confiance qui s’est très vite établie entre la direction d’OVB Holding AG à Cologne, Benoit Willemot, et nos équipes est une évidence. Les trois partenaires se sont concentrés sur leurs tâches respectives précisément définies avec succès car le 12 décembre 2018, OVB Belgium est devenu une réalité !

Quels sont vos facteurs de réussite ?

Se fixer une vision très personnelle , à moyen et à long terme, participer à toutes les formations possibles, investir du temps régulièrement, s’inspirer de ceux qui ont déjà parcouru le chemin. Mettre en œuvre le plan de développement dans tous ses détails ! Le créateur du plan de carrière d’OVB est un vrai génie à mon avis ! Avec la méthode ACS (Analyse-Conseil-Service – ABS), ce plan de carrière est un must absolu et un véritable trésor pour chacun qui peut le comprendre et l’appliquer.

Dès lors, le monde de l’entrepreneuriat au plus haut niveau avec des opportunités illimitées dans 15 pays européens était ouvert ! Je pourrais en parler pendant des heures, car j’ai des centaines de points de comparaison, dont plus de 90 % sont favorable  à OVB.

Qu’est-ce qui vous motive ou qui vous motive particulièrement dans votre ascension ?

Mon équipe, les personnes avec lesquelles je travaille directement, les personnes qui sont devenues mes amis. J’ai 59 ans à présent et j’ai commencé à l’âge de 22 ans. Les jeunes collègues me gardent jeune. Ils me considèrent comme un mentor – tout comme je percevais mes ainés lorsque j’étais moi-même jeune. Et puis aussi le désir de réussir chez OVB. Mario Freis, pour sa grande transparence et son honnêteté, et certainement Christian Höfel, qui a cru en nous dés le premier jour, Benoit Willemot, qui a relevé le défi par excellence , les collègues du bureau qui nous ont apporté leur plus grand soutien, et aussi la très bonne amitié que j’ai avec Mounir Jaballah. Et même si seulement la moitié de ces éléments étaient présents : mon engagement serait le même. Mais pour toutes ces raisons, la motivation et la détermination sont tout simplement une évidence pour moi.

Que doivent apporter les jeunes employés pour faire carrière chez OVB ?

Ils doivent croire en leurs rêves, puis – comme nous l’avons déjà mentionné – avoir une véritable vision et enfin être impatients de se mettre au travail. Parce que comme le dit le proverbe : On a rien sans rien. Il est important de s’inspirer de personnes qui ont déjà gravi l’échelle du succès. Dans notre grande équipe, ces modèles sont un sujet de conversation régulièrement : Miguel Ángel Fito Jordán, Lorena Lleó Gavara, qui travaille directement avec lui, la meilleure source d’inspiration pour toutes les femmes, Csaba Vajay, Attila Ughy et bien sûr Mario Keindinger, un modèle très évident.

Si l’on souhaite également inclure ma génération, il convient de mentionner Gerd Fink et Raimund Fuchs. Toutes ces personnes représentent ce qu’il faut faire et comment il faut être si l’on veut réussir à l’OVB. Les jeunes devraient les prendre comme modèles – et ils ont l’énorme avantage d’être encore très jeunes.

Quels sont vos autres objectifs ? tant sur le plan professionnel que personnel ?

Nous en avons beaucoup en Belgique. Nous participons à un programme de trois ans qui nous mènera aux Jeux olympiques de Paris. Nous avons des tâches précisément définies, tous les membres du conseil de coordination composé de BD, RD et LD sont impliqués, Dietmar Zimmer est dans le top 100 des millionnaires de l’unité. Chaque mois, nous observons comment nous nous améliorons de plus en plus… Notre objectif est de créer de nouveaux BD, RD et LD ! Avec eux, malgré des structures différentes, nous formons une équipe unique. Nous voulons également réussir sur d’autres marchés, par exemple en France et surtout en Espagne et en Roumanie.

Et puis j’ai la grande chance de travailler directement avec un LD qui est vraiment très bon. Olivier Demarteu et son futur LD Soufian Harram savent exactement ce qu’ils veulent. En 2021, avec Olivier, nous avons géré une moyenne de 80 000 unités par mois. Dans ma structure, nous sommes arrivés à une moyenne de 26 000 unités en 2021, avec 4 FC, dont un sera BD en janvier, trois FA, dont un sera FC en janvier, et deux JFA3 – mais je ne serai pas satisfait tant qu’ils n’auront pas pleinement atteint leurs objectifs.

Ce n’est qu’alors que je pourrai prétendre avoir fait tout ce que je voulais faire dans ma carrière professionnelle. Maintenant, tout cela dis , il est important pour moi de respecter une règle que je suis depuis plus de 30 ans : respecter mes priorités, c’est-à-dire MA SANTÉ, MA FAMILLE et juste après OVB. C’est pourquoi j’ai l’impression d’avoir arrêté de travailler il y a presque 35 ans, car je considère mon travail chez OVB comme une sorte de passe-temps … et bien plus encore !

Je vous remercie de me donner l’occasion de partager notre réussite. C’est un grand honneur pour notre grande équipe et je vous en suis très reconnaissant car il y a tellement d’autres talents dans cette entreprise qui ont des succès bien plus importants en termes de chiffres, et à une échelle vraiment internationale.